Des nouvelles de Stratos

Partager cet article

Le ballon-sonde des élèves de 2de 12 s’est envolé ce vendredi 31 mai à 14h00 !

Le lâcher de ce ballon est le fruit du travail des 6 derniers mois. En effet, après avoir acquis les compétences minimales en cours de Physique-chimie, SNT et options Sciences de l’Ingénieurs, les élèves de 2de 12 volontaires (23 sur 33) ont eu pour mission de mettre en place des expériences qui pourraient être embarquées dans un nacelle, le tout emporté par un ballon gonflé à l’hélium mis à disposition par le CNES via l’association Planète-Sciences.

Le Jour J est enfin arrivé ! La nacelle a été qualifiée pour la lâcher dans la matinée par Jean-Charles LETARNEC, suiveur du projet et aérotechnicien.

Tout fonctionne :

  • La liaison radio pour envoyer les données mesurées en cours de vol par des capteurs analogiques qu’ils ont mis au point et étalonné ou numérique reliés à une carte arduino qu’ils ont programmée (température extérieures, pression, humidité, concentration en dioxygène et dioxyde de carbone, luminosité …) ;
  • Les caméras pour prendre photos de l’horizon et film du sol ;
  • La localisation GPS envoyées également par l’émetteur radio mis à disposition par le CNES ;
  • L’envoie de SMS avec position ;
  • Le système récepteur/émetteur GPS mis au point par les radioamateurs au cas où la liaison radio était perdu..;
  • Même le programme réalisé par un élève pour envoyer les données décryptées sur le site dédié au ballon prochainement en ligne !

Bref un sans faute et une belle réalisation technique de la part des élèves !

13h50, on s’affole autour de la Nacelle, les élèves allument toutes les batteries, lancent les caméras…on va refermer ! A 14h00 tapante, la ballon décolle !

Dès les premières secondes, un doute : Le ballon ne semble pas monter assez vite… même redescendre parfois ! Cette impression est vite confirmée par un calcul des élèves avec les données GPS reçues : le ballon monte en moyenne avec une vitesse inférieure à 2 m/s… alors qu’il devrait monter avec une vitesse verticale de 5 m/s…. Tout de suite de nouvelles estimations du point de chute sont faîtes avec cette vitesse d’ascension : Limoges et non plus Loches… Imaginez la frustration des élèves à qui on a du annoncer qu’il n’était pas possible de partir aussi loin sans certitude que les batteries tiendraient et qu’on récupérerait la nacelle ! 

Après 4h50 d’ascension au lieu de 1h40 prévues… il a fini par éclater à 27880 m à l’Est de Limoge dans la commune d’Aulon (sur Creuse).

Quoiqu’il en soit, toutes les expériences ont fonctionné, les mesures ont été collectées tout au long du vol et il semblerait que les batteries aient permis de prendre photos et films durant toute l’ascension et au delà puisque nous avons eu des données des capteurs arduino sur les mêmes batteries.  Les radioamateurs qui sont tout de même partis à la poursuite de la nacelle, étaient à proximité lorsqu’elle a touché le sol et ont pu continuer à recevoir les données envoyées par la carte ! Ils l’ont donc localisée mais malheureusement pas récupérée car accrochée à plus de 15 m de haut dans un arbre … Un grand merci à eux.  La récupération est imminente !

Très bientôt les données seront mises en ligne sur un site réalisé par les élèves dédié au projet !

Articles similaires

Agenda 21 / fresque du climat

  Dans le cadre de l’agenda 21 du lycée Vaucanson, tous les élèves de seconde du lycée ont participé, en cette fin d’année, à un

Le blog du lycée Vaucanson

Retrouvez toute l’actualité du lycée Vaucanson en consultant nos derniers articles.

Ces derniers sont classés dans les catégories suivantes : 

Contactez-nous

Aller au contenu principal