BTS photonique

Se renseigner / Candidater

Nos points forts

Le taux d’obtention du BTS Photonique : Technologies et Sciences de la Lumière au lycée Jacques de Vaucanson est supérieur à 95 % sur les 10 dernières années.

Les étudiants sont encadrés par une équipe expérimentée de professeurs qui assurent un suivi individualisé des étudiants.

Un grand espace de cours et d’activités rénové en 2023 uniquement utilisé par les étudiants de BTS Photonique : Technologies et Sciences de la Lumière.

Le projet de deuxième année est réalisé en collaboration avec des industriels.

Disciplines enseignées / horaires

Le BTS Photonique : Technologies et Sciences de la Lumière est axé sur des enseignements pratiques et fait appel aux nouvelles technologies. Nous travaillons sur les lasers, la fibre optique, l’imagerie numérique, la modélisation de système optiques

En résumé, un technicien en photonique est un professionnel spécialisé dans la gestion, la maintenance et la résolution des problèmes techniques liés aux technologies photoniques. Ils jouent un rôle essentiel dans de nombreux secteurs où la lumière et les lasers sont utilisés pour des applications variées.

Matières1ère année2ème année
Enseignement général (Mathématiques, Anglais, Culture générale et expression)15h16h
Physique8h8h
Technologie des Systèmes Optiques9h15h
Analyse et Mise en Œuvre de Systèmes Optiques7h2h
Accompagnement personnalisé2h2h
Stage en entreprise6 à 10 semaines

Les matières enseignées

TSO


Technologie des Systèmes Optiques

– Connaissance des systèmes supports de formation (Pyromètre, Kérato-Réfractomètre, Spectrophotomètres, Niveau Laser, Jumelles, Cavité Laser, Réseau de fibres optiques, Systèmes de projection, Gravure laser etc.)

– Technologie de construction : Mise et maintien en Position ; Chaînes cinématiques, transformation de mouvement ; Cotation fonctionnelle.

– Programmation de système grâce a différent langage: Labview, C++ et Python

– Utilisation de carte de développement: Arduino, carte nucléo et Raspberry

– Etude et réalisation de carte électronique

AMOSO

Les compétences spécifiques en Optique/Photonique attendues en BTS Photonique : Technologies et Sciences de la Lumière :

Sécurité laser

– Risques liés aux rayonnements optiques (laser, led, etc.)

– Mise en œuvre des protections individuelles et collectives

Systèmes optiques : Identification des composants optiques

– Caractéristiques (optique, mécanique, électrique, thermique)

– Fonction : filtrage, dispersion, décomposition spectrale, diffusion, atténuation, séparation, réflexion.

– Simulation des systèmes par logiciel.

Techniques de réglage

– Centrage, focalisation, déversement, pointage, collimation, grandeur d’image, coordonnées chromatiques de l’image, luminance, pouvoir de résolution.

– Utilisation d’outillage optique : lunette, collimateur, autocollimateur, lunette dioptrique, viseur, puissancemètre, colorimètre, laser, goniomètre

– Méthode de réglages optiques : par comparaison, défilement, retournement, flou, autocollimation, speckle.

Mesures optiques et caractérisations

– Mesures de distances, d’angles (Goniométrie, Triangulation)

– Mesures 2D , Vision Industrielle

Caractérisation des systèmes et composants optiques

– Focométrie ; Mesure de grossissement et de grandissement, de champ angulaire

– Spectrophotométrie

Photométrie/radiométrie, colorimétrie

– Mesure des grandeurs photométriques (puissance, éclairement…)

 Fibres optiques

– Caractérisation (Géométrique, Réflectométrie)

– Mise en œuvre (épissurage, soudure) , injection

Couches minces

– Procédés d’élaboration par dépôt sous vide en phase vapeur (PVD)

– Calcul d’empilement par logiciel (TFCalc).

– Contrôle des dépôts(Nomarski)

Physique


L’enseignement de la Physique se déroule en séances de Cours, de Travaux Dirigés et de Travaux Pratiques: 4H de Cours/TD et 4H de TP.
 
Le lycée est doté de salles de TP spécialisées permettant aux étudiants de s’approprier les notions en passant par l’expérimentation.
 
Il y a également 1H d’accompagnement personnalisé assurée par le professeur de Physique permettant de faire de la méthodologie, du soutien, de l’approfondissement, de la présentation des secteurs d’emploi et de l’orientation.
 
Comme les étudiants inscrits en première année viennent de filières pré-bac différentes et que leurs connaissances en Optique sont hétérogènes, les cours sont faits pour reprendre tous les fondamentaux afin que chaque étudiant parte sur des bases solides pour aborder les chapitres plus délicats.
 
Voici le contenu dans les grandes lignes :
première année :
– optique géométrique (les principes fondamentaux, généralités sur la formation des images, le dioptre plan et le prisme, le dioptre sphérique, le miroir plan et le miroir sphérique, éléments cardinaux des systèmes centrés, associations de systèmes centrés,utilisation des matrices, les lentilles minces dans l’approximation de Gauss, les oculaires, les instruments d’optique, les aberrations chromatiques, ouverture et champs)
– interactions photon-matière (structure de la matière, semi-conducteurs, spectroscopie, spectrophotométrie, optique non-linéaire).
– optique énergétique (radiométrie, photométrie, colorimétrie, sources lumineuses, corps noir,
laser, …)
 
deuxième année :
– généralités sur les ondes
– optique guidée : les fibres optiques
– interférences (principe, interféromètres, filtre interférentiel, dépôt de couches minces,holographie,…)
– diffraction
– polarisation et biréfringence

Mathématiques


Lignes directrices

Objectifs spécifiques à la section

L’étude des signaux, numériques ou analogiques, constitue un des objectifs essentiels de la formation des techniciens supérieurs Systèmes photoniques. Cette étude porte à la fois sur des problèmes de description (analyse et synthèse), d’évolution et de commande. Selon que l’on s’intéresse aux aspects continus ou discrets, l’état de tels systèmes est décrit mathématiquement par des fonctions ou des suites, qu’il s’agit alors de représenter de façon pertinente à l’aide de codages, de méthodes géométriques, ou de transformations permettant d’étudier la dualité entre les valeurs prises aux différents instants et la répartition du spectre. Enfin, il est largement fait appel aux ressources de l’informatique.

Organisation des contenus

C’est en fonction de ces objectifs que l’enseignement des mathématiques est conçu ; il peut s’organiser autour de trois pôles :
– une étude des fonctions, mettant en valeur l’interprétation des opérations en termes de signaux (sommes, produits, dérivation, intégration, translation du temps, changement d’échelle, etc.) et les relations avec l’étude des suites. La maîtrise des fonctions usuelles s’insère dans ce contexte et on a fait place aussi bien aux fonctions exponentielles réelles ou complexes qu’aux fonctions représentant des signaux moins réguliers : échelon unité, créneaux, dents de scie
– l’analyse et la synthèse spectrale des fonctions périodiques (séries de Fourier) ou non périodiques (transformation de Laplace) occupent une place importante. On a aussi voulu marquer l’importance des équations différentielles, en relation avec les problèmes d’évolution et de commande. Une initiation au calcul des probabilités, centrée sur la description des lois fondamentales, permet de saisir l’importance des phénomènes aléatoires dans les sciences et techniques industrielles
– une valorisation des aspects numériques et graphiques pour l’ensemble du programme, une initiation à quelques méthodes élémentaires de l’analyse numérique et l’utilisation à cet effet des moyens informatiques appropriés : calculatrice programmable à écran graphique, ordinateur muni d’un tableur, de logiciels de calcul formel, de géométrie ou d’application (modélisation, simulation, etc.). On initiera les étudiants à la recherche et à la mise en forme des algorithmes signalés dans le programme, mais aucune connaissance théorique sur ces algorithmes n’est exigible des élèves

Programme :

Le programme de mathématiques est constitué des modules suivants :

Suites numériques
Calcul intégral
Équations différentielles
Transformation de Laplace
Fonctions d’une variable réelle
Fonctions d’une variable réelle et modélisation du signal
Nombres complexes
Séries de Fourier
Statistique descriptive
Calcul matriciel
Probabilités 1

Culture générale


Objectifs et contenus

Le but de l’enseignement du français dans les sections de techniciens supérieurs est de donner aux étudiants la culture générale dont ils auront besoin dans leur vie professionnelle et dans leur vie de citoyen et de les rendre aptes à une communication efficace à l’oral et à l’écrit.
Culture générale
La culture générale est développée par la lecture de tout type de textes et de documents (presse, essais, œuvres littéraires, documents iconographiques, films) en relation avec les questions d’actualité rencontrées dans les médias, les productions artistiques, les lieux de débat.
En première année, le choix des thèmes de réflexion, des textes et documents d’étude est laissé à l’initiative du professeur qui s’inspire des principes suivants :
– créer une culture commune chez des étudiants arrivant d’horizons scolaires variés ;
– développer la curiosité des étudiants dans le sens d’une culture générale ouverte sur les problèmes du monde contemporain (questions de société, de politique, d’éthique, d’esthétique) ;
– développer le sens de la réflexion (précision des informations et des arguments, respect de la pensée d’autrui, formation à l’expression d’un jugement personnel) en proposant des textes et documents de qualité en accord avec les compétences de lecture du public concerné.
En deuxième année, deux thèmes sont étudiés. Ces thèmes, dont l’un est renouvelé chaque année, font l’objet d’une publication au B.O. Cette publication précise un intitulé, une problématique et des indications bibliographiques qui orientent et délimitent la problématique de chaque thème.
Expression
Une communication efficace à l’oral et à l’écrit suppose la maîtrise d’un certain nombre de capacités et de techniques d’expression. Cette maîtrise suppose, à son tour, une connaissance suffisante de la langue (vocabulaire et syntaxe) et une aptitude à la synthèse pour saisir avec exactitude la pensée d’autrui et exprimer la sienne avec précision.
Des exercices variés concourent à cette maîtrise : débat oral, exposé oral, analyse des interactions verbales ; analyse et résumé d’un texte, comparaison de textes plus ou moins convergents ou opposés, étude logique d’une argumentation, constitution et analyse d’une documentation, compte rendu d’un livre lu, composition d’une synthèse à partir de textes et de documents de toute nature, rédaction d’un compte rendu, d’une note, d’une réponse personnelle à une question posée, d’une argumentation personnelle.

Anglais


Objectifs :

L’étude des langues vivantes étrangères contribue à la formation intellectuelle et à l’enrichissement culturel de l’individu.

Pour l’étudiant de Section de techniciens supérieurs, cette étude est une composante de la formation professionnelle et la maîtrise d’au moins une langue vivante étrangère constitue un atout important pour l’exercice de la profession. C’est pour cela que, compte tenu du développement considérable des échanges avec l’étranger, le choix d’une seconde langue à titre facultatif est vivement encouragé. Sans négliger les activités langagières de compréhension et de production à l’écrit (comprendre, produire, interagir), on s’attachera plus particulièrement à développer les compétences orales (comprendre, produire, dialoguer) dans une langue de communication générale, tout en satisfaisant les besoins spécifiques à l’utilisation de la langue vivante dans l’exercice du métier.

Le niveau visé est celui fixé dans les programmes pour le cycle terminal (BO hors série n°7 28 août 2003) en référence au Cadre européen commun de référence pour les langues1: le niveau B2 pour la première langue vivante étudiée et le niveau B1 pour la seconde langue vivante étudiée, ici à titre facultatif. Cependant, selon les sections, le professeur pourra tenir compte de la diversité des étudiants en se fixant pour objectif la consolidation du niveau B1 avant de viser le niveau B2.

Candidater par Parcoursup

Pour accéder à notre BTS Photonique : Technologies et Sciences de la Lumière, il faut candidater via Parcoursup.

Les profils suivants sont particulièrement adaptés :

  • BAC Général avec au moins une spécialité scientifique suivie en classe de première (par exemple : Mathématiques, Physique Chimie ou Sciences de l’ingénieur)
  • BAC STI2D (AC – ITEC – EE – SIN)
  • BAC STL
  • Photonique, Opticien Lunettier , Systèmes Numériques, Métiers de l’électricité…
  • Ré-orientation après des études dans le supérieur. Un profil scientifique est préférable.

Immersions / Mini stages

Il est possible d’effectuer un mini stage dans notre BTS pour découvrir le monde de la photonique. Ce mini stage dure entre une demi-journée et 1 journée et vous participerez aux activités pratiques et à la découverte des disciplines enseignées en Systèmes Photoniques.

 

Contactez-nous pour que nous puissions
mettre en place un mini stage.

Contactez-nous

Le blog du lycée Vaucanson

Retrouvez toute l’actualité du lycée Vaucanson en consultant nos derniers articles.

Ces derniers sont classés dans les catégories suivantes : 

Aller au contenu principal