Parcours historique dans le Tours de l'Occupation

Écrit par Le C.D.I. le . Publié dans Le C.D.I.

Eril3

Les 29 étudiants de BTS deuxième année avaient rendez-vous avec l'Histoire ce mardi 15 novembre.

Avec Mme Dupouy-Waguet et M. Richard, leurs professeurs de culture générale, ils ont arpenté le centre ville de Tours, sur les traces laissées par la Seconde guerre mondiale.

Organisée par l'association Eril (Etudes sur la Résistance en Indre-et-Loire), la visite était menée par sa présidente, Mme Chantal Ciret, accompagnée de M. Gérard Métais et de Mme Agnès Morin.

Parlant sans notes et bravant stoïquement les caprices du mégaphone, notre guide a maintenu l'attention de l'auditoire tout au long de la visite : entamée place de la Résistance (lieu emblématique des destructions de 1940), celle-ci s'est poursuivie rue Nationale (dont l'élargissement marque la limite géographique des incendies), rue de la Scellerie (lieu d'un attentat raté contre le collaborateur Marcel Déat), jardin François Sicard (dont les statues de bronze ont disparu au profit de l'industrie de l'armement), à la Préfecture, au lycée Descartes (dont quelques élèves, ayant tenté de rejoindre les FFL en Afrique du nord, ont connu les camps de Franco), rue Gambetta (siège de la Feld-Gendarmerie) et 17 rue George Sand (siège de la Gestapo, où de nombreux résistants ont été torturés).

A chaque station, nos accompagnateurs ont fait circuler des documents plastifiés (photos, coupures de presse) éclairant les événements rapportés.

La visite s'est achevée à l'Hôtel de ville devant l'urne contenant les cendres des déportés.

Au-delà du lien avec leur programme de culture générale en BTS ("Je me souviens"), nul doute que ce "voyage" dans la mémoire collective tourangelle marquera les étudiants qui y ont participé.