Français

Bienvenue sur le site de Français et littérature du Lycée Vaucanson

Scoop éditorial

Écrit par C. TASTET le . Publié dans Français

Le saviez-vous ?

Thérèse Raquin et son amant Laurent écrivaient leurs journaux intimes. Retrouvés par hasard dans les décombres d’un vieil immeuble démoli lors des travaux de restructuration du Passage du Pont Neuf à Paris, les deux journaux ont été édités par la classe de 512. Lisez-les et vivez le quotidien de deux criminels en proie à la folie.

Œuvre collective inspirée du roman d’Emile Zola, Thérèse Raquin, paru en 1867.

 

Lire le journal de Thérèse

Lire le journal de Laurent

 

La Gazette de la Cour ...d'Henri II

Écrit par MME CHOFFAT le . Publié dans Français

Vous lisez peut-être La Princesse de Clèves en ce moment ... Savez-vous que les élèves de 601 et de 606 ont retrouvé un journal d'époque, La Gazette de la Cour,

 

Capture decran 2019-12-21 a 14.07.04Capture decran 2019-12-21 a 14.07.13

 

qui relate les anecdotes croustillantes de la cour d'Henri II, dévoile des indiscrétions ou vous donne accès aux mariages princiers, comme si vous y étiez ? N'hésitez pas à vous plonger dans l'atmosphère de 1558 !

Pour accéder à la totalité de certains documents, double-cliquez sur le document, puis cliquez sur « voir un aperçu ». Bonne lecture !

 

https://www.pearltrees.com/t/la-gazette-cour-606/id28125960

 

https://www.pearltrees.com/t/gazette-princesse-cleves-601/id27643579

Jeu Les Lumières

Écrit par C. TASTET le . Publié dans Français

C’est bientôt Noël, et vous ne savez pas quoi offrir à vos proches ?

La classe de seconde 501 vous propose un jeu de cartes polyvalent (jeu des familles, jeu de mémoire, quizz) autour du siècle des Lumières. Entièrement conçu et fabriqué par la classe à partir du site Les Essentiels de Gallica (BnF).

Pour vous le procurer, il suffit de le télécharger ci-dessous !

Pièce(s) jointe(s):
Télécharger ce fichier (jeu de cartes les lumières.pdf)jeu de cartes les lumières.pdf[ ]2418 Kb

Musée Candide

Écrit par C. TASTET le . Publié dans Français

Le saviez-vous ?

Candide, le héros créé par Voltaire, a ramené plusieurs objets de son voyage autour du monde. Ses descendants les ont conservés et légués afin qu’ils soient exposés dans un musée. C’est chose faite grâce aux élèves de la seconde 512 qui ont installé le musée dans la dernière demeure du héros. La petite métairie près de Constantinople est devenue un musée que vous pouvez désormais visiter.

N’oubliez pas de passer à la boutique avant votre départ : tout y gratuit !

C'est ici, laissez-vous guider !

 

 

Education au développement Durable en Indre et Loire

Écrit par C. TASTET le . Publié dans Ressources

Pour savoir comment s'organise l'Education au développement durable dans l'académie et dans le département, pour savoir qui contacter, pour bénéficier de ressources pédagogiques, cliquez ici !

Rentrée littéraire

Écrit par C. TASTET le . Publié dans Travaux d'élèves

Le monde de l’édition est en émoi. De récentes fouilles archéologiques au lieu-dit La Métairie ont permis d’exhumer l’album photo de Candide (aux fâcheux qui rétorqueraient que l’appareil photo n’était pas encore inventé à cette époque, rappelons que Candide est un personnage de fiction !).

Les éditeurs se sont arraché le manuscrit mais ce sont les élèves de la classe de 501 qui ont réussi à publier ce document d’exception ! Qu’ils en soient remerciés. Vous pouvez lire l’album de Candide, publié par les éditions Vaucanson  ici

 

Anaïs Ségalas, poétesse oubliée

Écrit par C. TASTET le . Publié dans Articles

Anaïs Ségalas

Ce nom ne vous dit probablement rien ! Pourtant cette poétesse était connue à son époque. Elle fait partie des nombreuses femmes dont l’histoire n’a pas voulu retenir le nom. Quelques élèves de Seconde ont voulu la réhabiliter en faisant découvrir certains de ces poèmes. Découvrez quelques morceaux choisis de son recueil Les Oiseaux de Passage publié en 1867 et republié en 2019 aux Editions Vaucanson !

VaucansonEditions

Le poème « Départ » annoté par Délia et Lisa a même eu l’honneur d’être publié par le très sérieux site universitaire Le Deuxième Texte.

Le Deuxième Texte

 

Mission Corail- Le spectacle

Écrit par C. TASTET le . Publié dans Français

Avez-vous tous bien lu le récit polyphonique écrit par des élèves issus des secondes 510 et 511 ?  Rappelez-vous, il s'agissait d'un « récit coralien », polyphonique et collaboratif paru il ya quelques mois.

 

Nous faisons face actuellement à une pollution de l’océan sans précédent. Les récifs coralliens n’ont jamais été autant en danger. Hommes, machines, animaux marins sont là pour en parler, essayer d’alerter, protéger et tout changer… Si vous ne l'avez pas encore fait cliquez sur le lien ci-dessous.

Mission Corail : le récit

Pour ceux qui préfèrent le théâtre, Mission corail a également fait l'objet d'une adaptation scénique par les élèves de Seconde Option théâtre.  le spectacle peut-être visionné en suivant le lien ci-dessous.

Mission Corail : Le Spectacle

 

Nos chemins de mémoires

Écrit par C. TASTET le . Publié dans Articles

Tout au long de cette année scolaire, les élèves de Première ES 613 ont entrepris leurs chemins de mémoire autour de la Seconde Guerre mondiale.  Un projet mené en Histoire et en Français dans et hors les murs du lycée.  Vous pouvez feuilleter le livre numérique de ces "chemins de mémoire" en cliquant sur le lien ci-dessous : vous y découvrirez des photos, des lectures audio mais aussi des vidéos.

L'album est ici. Bonne lecture !

 

Récit corallien

Écrit par C. TASTET le . Publié dans Français

Dans le cadre de l’accompagnement personnalisé, une dizaine d’élèves issus des secondes 510 et 511 ont écrit un « récit corallien », polyphonique et collaboratif.

Nous faisons face actuellement à une pollution de l’océan sans précédent. Les récifs coralliens n’ont jamais été autant en danger. Hommes, machines, animaux marins sont là pour en parler, essayer d’alerter, protéger et tout changer…

Pour en savoir plus, lisez le livre en cliquant sur le lien ci-dessous.

Bonne lecture !

couverture

Le merveilleux voyage de mme Cavendish

Écrit par C. TASTET le . Publié dans Travaux d'élèves

Que désigne le nom Cavendish lorsqu'il n'est pas le patronyme d'un célèbre  cycliste ?  Si vous ne le savez pas, c'est que vous ne faites pas assez attention à ce que vous consommez lors de vos repas !

Pour en savoir plus, lisez la nouvelle écrite par des élèves de seconde dans le cadre de l'A.P de Français !

le livre est là

Image1

Ambiance série noire

Écrit par jbm le . Publié dans Travaux d'élèves

Le petit texte qui suit a été rédigé par un élève de seconde suite à la visite de l'exposition Willy Ronis au Chateau de Tours. La photo a servi de source d'inspiration à cette ambiance "Série noire"...

 

Le brouillard commençait déjà à s'installer, alors que j'allais chercher mon dernier client. Cette journée avait été longue mais elle allait bientôt s'achever. Mon client m'avait indiqué qu'il serait à la hauteur du numéro 27 de la rue Muller, dans le quartier Montmartre. C'était un de mes quartiers préférés : le point le plus haut de Paris qui s'étendait le long de la Seine et jusqu’où portait le regard les jours de beau temps. Dans cette nuit d'hiver, les piétons se faisaient rares. Soit ils marchaient vite pour éviter d'être trop mouillés par la légère bruine qui tombait, soit ils avançaient gaiement en sifflotant, contents d'avoir fini leur journée de travail. J'arrivai enfin au lieu de rendez-vous ; mon client était là. C'était un homme barbu, grand et fin, vêtu d'un long manteau qui lui descendait jusqu'aux genoux. Un haut de forme recouvrait sa tête et dans sa main, une canne. J'arrivais à sa hauteur, Willy-Ronis-rue-Muller-1934lançant par la fenêtre :
- B'soir msieu rentrez vite il fait froid dehors ! Alors, je vous emmène où ?
- Bonsoir, amenez-moi au 18 de la rue du Commerce, quartier Grenelle s'il vous plaît.
- Très bien, allons-y."
Nous nous dirigions vers en direction de Grenelle. Au bout de quelques minutes je me rendis compte qu'une voiture noire avec deux passagers à bord nous suivait. Vu l'heure, la circulation était moindre, il était donc facile de s'en rendre compte .
 « Msieur, je crois que nous sommes suivis. »
Il me répondit aussitôt d’un air inquiet :
« Semez-les, ils sont venus pour moi. J’arrondirai la course. »
Je m’étais donc mis à rouler très vite. Je prenais les virages très serrés pour les distancer mais ils étaient toujours sur nos talons. Grâce à mes trente années de métier et a la parfaite connaissance des rues de Paris, la ville n’avait presque plus de secrets pour moi. Je m’engageais dans des rues de plus en plus étroites pour les semer. Nous foncions à une folle allure, essayant d’être imprévisibles aux intersections et les pneus crissaient... Mais la voiture était toujours derrière nous. Au bout d’une dizaine de minutes, nous allions passer une ligne de tramway. À cause de la brume et de la nuit j’avais eu du mal à l’apercevoir, une rame sortie de nulle part me surprit. Je roulais trop vite. Je n’eus pas le temps de freiner...