Autour de la distillation au Maroc

Écrit par L'équipe Distilla'Sun le . Publié dans Distilla'Sun

JOUR 02

Après le réveil et le petit déjeuner, nous avons tous eu droit à une séance de maths orchestrée par Mr Thibault.

Nous sommes ensuite allés à la fondation Dar Bellarj, où nous avons fini de monter les paraboles et de les placer sur la terrasse pour vérifier le temps nécessaire à l’ébullition de 6,0 L d’eau. Malheureusement, l’ensoleillement n’était pas régulier et le ciel chargé de nuages ne nous ont pas permis d’avoir des résultats satisfaisants…

 

 

Parallèlement, nous nous sommes occupés de la réalisation de la notice pour construire une parabole géodésique et de la préparation du concours Cgénial. Nous avons ensuite testé le fameux couscous de Dar Bellarj, qui était un pur délice. Durant l’après-midi, séance d’improvisation théâtrale pour la plupart d’entre nous, avant de mettre en place certains extraits de la pièce, pendant que les autres travaillaient sur la présentation orale. Une belle surprise a attendu la bénévole du Rotary sur place avec nous, puisque toute la fondation s’est réunie afin de lui souhaiter un joyeux anniversaire aux alentours de 17h. Nous sommes après cela retournés jouer le début de la pièce, attentifs aux conseils avisés des encadrants alors présents.

Le clou de la journée fut sûrement le dîner dans la maison d’un des jeunes de la fondation Dar Bellarj, ce qui nous a donné une bonne idée des musiques/instruments/danses traditionnelles marocaines. La nourriture, également abondante, ne manquait pas de saveurs.

JOUR 01 Résumé en vidéo

Nous sommes bien arrivés mercredi (04/05) à Marrakech après un retard de 4h de l'avion. Au programme :

- terminer nos essais sur la distillation solaire et poursuivre sa promotion,

- mettre au point la pièce de théâtre avec les jeunes de la fondation Dar Bellarj pour présenter le projet à Tours en octobre.

Après un délicieux petit déjeuner « traditionnel », nous sommes allés visiter une tannerie artisanale. Cette visite a été extrêmement intéressante, bien que riche en couleurs et en odeurs (dues entre autre à la fiente de pigeons, utilisée pour traiter le cuir) et heureusement que nous avions notre feuille de menthe à nous mettre sous le nez.

maroc1

Nous sommes ensuite repartis en passant par une maroquinerie, mais vendeurs et acheteurs n’ont pas pu trouver de compromis. En passant par de petites ruelles, retour à la Fondation Dar Bellarj, où nous nous mettons directement au travail. Au programme, montage de la parabole pour Waldan et Rohan, avant d’essayer de faire les tests, ce qui a été impossible à cause du temps nuageux.

maroc2

Ils se sont donc attelés à préparer le concours Cgénial, pendant que Justine et Salomé collaient les papiers miroir sur les bouts de la parabole géodésique, que nous avions préalablement préparés et découpés, avec Thomas.

maroc4

Nous avons ensuite pour la plupart participé à la mise en commun des textes de théâtre écrits par les Français et ceux écrits par les jeunes de la fondation. Après avoir passé la journée à travailler, pause bien méritée à travers les souks et la place Jamalfa, où certains d’entre nous on tenté les escargots locaux. Nous sommes ensuite allés manger dans un restaurant… Enfin, assez fatigués, nous sommes retournés au Riyad afin de fêter dignement l’anniversaire de Mme Lamandé, représentante du Rotary Club sur place avec nous. Nous avons ensuite regagné nos nouveaux lits pour une nuit de repos bien méritée.